Cake Goûter Recettes sucrées

Cake Clémentine et Noix de Coco

Cake clémentine et noix de coco

Pour Noël, depuis quelques années et selon mon inspiration du moment, je réalise un gâteau gourmand pour un ou plusieurs de mes proches… parfois ils sont jaloux les uns des autres… c’est trop mignon ! 😉
Cette année, c’est ma belle-mère qui m’a inspiré deux cakes, l’un aux marrons qu’elle pourra partager avec mon beau-père qui adore également les marrons et l’autre à la clémentine et noix de coco qu’elle et leur fille affectionne particulièrement.
Je n’ai pas eu à chercher longtemps la recette que j’allais réalisé car elle m’a fait de l’œil lorsque j’ai feuilleté la revue de pâtisserie de noël de l’an dernier !
Je l’ai réalisée dans une gouttière à bûche pour le fun et la saison, cela fonctionne très bien.

La recette n’est pas compliquée en soit, mais elle nécessite d’être vigilante si vous n’êtes pas habituée à la consistance finale d’une pâte à cake car certaines proportions ne sont pas très précises. Promis la prochaine fois je prends des notes et je corrige !
Recette Fou de pâtisserie #26 p.109

Recette pour 1 cake. 
Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 50 min
Difficulté : ⭐⭐☆☆☆
Mon appréciation : ❤️❤️❤️♡♡

Ingrédients

  • 3 œufs
  • 140g de sucre
  • 120g de farine d’orge mondée
  • 1 cc de levure chimique
  • 50g d’huile de coco
  • 5 clémentines
  • 40g de noix de coco

Déroulé

Pesez et réservez tous les ingrédients à portée de main.

Tamisez la farine et la levure.

Préchauffez votre four à 160°C.

Dans un grand saladier, fouettez le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la farine et la levure en 3 fois.

Versez l’huile de coco et la noix de coco râpée et mélangez.

Prélevez le zeste des clémentines et le jus de 2 ou 3 clémentines et ajoutez-les à la pâte à cake.

Versez la préparation dans votre moule chemisé et laissez cuire 45min à 1h à 160°C.

Cake clémentine et noix de coco
Cake Aux Clémentines et Noix de Coco

Vérifier la cuisson à la lame.

Si vous le souhaitez, vous pouvez imbiber ce cake avec un sirop parfumé au rhum brun. Ces parfums se marient très bien ensemble.

Démoulez le cake sur une grille. Il se conserve très bien, emballé, à température ambiante.

Conseils

La recette initiale manque de précision, vous connaissez maintenant mon attachement aux quantités pesées au gramme près ! Alors 3 œufs, 5 clémentines, le jus de 2 ou 3 clémentines… on est dans les limbes de la pâtisserie ici !
Comptez pour les œufs 3x50g, soit 150g. Pour les clémentines 5 zestes mais pressez le jus de 3 clémentines dans un récipient à part et ajoutez-le à la préparation en surveillant la texture de celle-ci… L’appareil ne doit pas retomber, ni devenir trop liquide.

Température du four :
Je donne ici les températures que j’utilise avec mon four, elles seront peut-être à adapter avec le vôtre. Un des secret de la réussite en pâtisserie, c’est d’apprivoiser son four ! Pour information, le mien n’est pas un four professionnel, c’est un modèle courant à chaleur tournante, d’un grand fabricant suédois vendu chez un grand industriel du meuble suédois 😉
Toutes mes recettes sont données avec l’utilisation de la chaleur tournante, SAUF spécifiquement mentionné.

Vérifier la cuisson d’un biscuit :
Pour vérifiez la température de votre biscuit, utilisez la lame d’un couteau ou mieux un pic à brochette, moins large, il ne l’abîmera pas. Plantez-la au centre du biscuit.
Si la lame est sèche… votre biscuit est déjà trop cuit !
Lorsqu’elle ressort, elle ne doit pas porter de pâte non cuite, mais elle doit être encore humide, votre biscuit est alors « presque » cuit. Le temps de le sortir du four, de le déposer sur une grille et de le laissez refroidir, il finira de cuire et sera parfait à la dégustation.

Ingrédients :
Prenez soin de choisir de bon ingrédients. Une bonne crème, de bon œufs, un bon beurre font vraiment toutes la différence dans ces recettes. Les chefs précisent d’ailleurs souvent le chocolat, le beurre utilisé, le type de sucre… si vous souhaitez arriver au plus proche de leurs recettes, c’est une nécessité…

Chemiser un moule :
Cela consiste à enduire le moule pour que la préparation ni adhère pas et puisse se démouler facilement. Selon les types de préparation, le type de chemisage diffère, beurre et farine pour une génoise, caramel pour une crème ou papier sulfurisé beurré pour un cake, beurre et sucre pour plus de gourmandise…

Quelque soit votre choix, éliminez toujours l’excédent de farine, sucre… pour ne pas qu’ils interfèrent avec la recette, en le tapotant retourné.
Lors du montage, on chemise les cadres, cercles… de rhodoïd, enlevé après un passage au froid pour une finition parfaite.

Blanchir un mélange :
Cela consiste fouettez longuement un mélange souvent d’œufs et de sucre pour le rendre aérien : il va doubler, voire tripler de volume, sa texture va devenir mousseuse grâce à l’incorporation de l’air dans la préparation et sa couleur va de ce fait, devenir plus pâle. Il est inutile de régler votre robot sur sa vitesse maximale pour obtenir un bon résultat, bien au contraire, plus les bulles d’air seront fine et régulière, plus votre « mousse » sera stable. Lorsque vous ajouterez les poudres, le beurre, un jus… votre appareil restera léger et stable, contrairement à de grosses bulles qui auront tendance à éclater et faire ainsi « tomber » votre appareil.

0 comments on “Cake Clémentine et Noix de Coco

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :