Recettes salées

Ail confit


Vacances choubidou… plus rien à faire du tout… bon c’est plutôt confinement, mais ça rime moins bien ! 😉 C’est pas que je m’ennuie, mais bien au contraire… je met à profit ce temps pour réaliser tout un tas de choses que je repousse d’ordinaire devant des urgences… plus urgentes 😉
Je me suis lancée dans la réalisation d’un levain (billet à suivre…) et voici que j’attaque les conserves… non je rigole ! En cherchant de la farine de blés anciens (hé oui… le graal en ce moment… après les œufs…) je suis tombée sur une recette d’ail confit. Comme nous adorons cela, surtout l’ail frais, je me suis dit que ce serait une bonne idée pour le conserver et en profiter toute l’année. Avant son arrivée chez nos primeurs, je me lance dans un petit entrainement (ben des fois que ce ne soit pas bon !). Et voici, la recette… d’une simplicité… presque frustrante !
Cette préparation dans une saumure, relève de la fermentation. C’est extrêmement intéressant, passionnant, même. J’ai recherché les proportions adéquates de celle-ci sur le site de Marie-Claire Frédéric (Ni Cru Ni Cuit) que je suis depuis bien longtemps maintenant (du temps de ma première brioche…). C’est une grande spécialiste de ce type de préparation, elle a même ouvert son restaurant, Suri, sur Paris (juste au-dessus de la rue des petits carreaux). Que vous connaissiez ou non les produits à base de fermentation, je vous le conseille… C’est délicieux et fait maison !
L’ail ainsi confit est beaucoup plus digeste, sa saveur est moins piquante. Vous pouvez l’utiliser dans vos recettes habituelles comme vous le faites avec de l’ail frais.

@karinkuisin

Recette pour 1 petit pot de 300 ml. 
Temps de préparation : 10 min
Temps de repos : entre 7 jours
Difficulté : ⭐☆☆☆☆
Mon appréciation : ❤️❤️❤️❤️♡

Ingrédients

1 tête d’ail
QS de branches séchées de romarin
150 ml d’eau
4,5 g de gros sel gris

Déroulé

Préparez la saumure en mélangeant le sel et l’eau.
Épluchez toutes les gousses d’ail.

Placez l’ail et le romarin dans un petit bocal, muni d’un joint.
Versez l’eau salée sur les gousses d’ail et le romarin.
Placez un poids dessus afin de les immerger dans la saumure.
Fermez hermétiquement le bocal et laissez fermenter pendant une semaine à température ambiante.
Réservez ensuite au frais.

J’entends par au frais, dans votre cave, cellier… à défaut votre réfrigérateur si vous n’avez pas de pièce avec une température relativement fraîche.

Conseils

Ingrédients :
Prenez soin de choisir de bon ingrédients. Une bonne crème, de bon œufs, un bon beurre font vraiment toutes la différence dans ces recettes. Les chefs précisent d’ailleurs souvent le chocolat, le beurre utilisé, le type de sucre… si vous souhaitez arriver au plus proche de leurs recettes, c’est une nécessité…

Pour les fruits confits, mais c’est valables pour tous les fruits, les graines… surtout si on conserve la peau (ce qui apporte du goût, permet de diminuer le sucre…), bref, je ne saurai que trop vous conseiller d’utiliser uniquement des fruits, légumes, graines, farines… BIO.

0 comments on “Ail confit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :